Catégorie: Exposition

mai 22nd, 2017 . magzadmin
« Textile & Talon haut »
Sylvie LAJOIE  &   Diane ST-AUBIN
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av Papineau (coin Laurier) présentera du 23 mai au 4 juin 2017, « Textile & Talon haut », une exposition en duo des artistes Sylvie Lajoie et Diane St-Aubin. Le vernissage aura lieu le dimanche 28 mai de 14h à 16h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h. 
    
L’exposition « Textile & Talon haut » est un prétexte à l’union de deux artistes, deux regards sensibles portant sur un intérêt commun qui fait écho au passé en lien avec notre monde contemporain. Que ce soit de fil en aiguille ou bien à la pointe d’une plume, deux langages artistiques qui soutiennent des éléments aux saveurs féminines, certes, mais qui raconte un savoir-faire et un savoir-paraître comme un éditorial d’un journal intime.
 
Toutes deux possèdent une démarche et un style très différent, Sylvie Lajoie par la manière d’utiliser la matière textile, reliant des tissus, matelassant, superposant, traçant des marques à l’aiguille, en exploitant aussi le transfert d’image, les bâtons à l’huile, la photographie…. Elle donne ainsi libre cours au mouvement et à une profondeur dans le modelage de la surface. Pour sa part, Diane St-Aubin utilise plutôt l’image d’un accessoire féminin, une illusion esthétique de mode et de séduction pour nous révéler divers aberrations ou excès de notre monde actuel. Elle met en valeur la technique du dessin en y ajoutant les beautés toutes simples de la réalité de la vie. Une rencontre de deux univers, nous invitant à nous arrêter, à regarder, à questionner un langage sur notre société actuelle.
 
Sylvie LAJOIE : Des études en Design de mode et en Arts visuels l’ont mené vers la création d’oeuvres textiles. Manipuler la matière textile, la modifier et la remodeler pour lui donner un autre sens et un autre parcours. Matelassage, superposition sont quelques-uns des moyens utilisés pour jumeler des techniques traditionnelles, des fibres et du papier avec la peinture et des matières plus actuelles. La nature, l’être humain, l’environnement et l’urbanité sont les sources d’inspiration utilisées.
 
Diane ST-AUBIN : Possède une formation à L’École des Beaux-Arts de Montréal et des Études en Arts vestimentaires (Desigh de Mode) au Collège Marie-Victorin. Pendant près de 20 ans, elle sera professeure de dessin au cégep Marie-Victorin. Un déclic s’est fait dans sa démarche artistique en créant son tout premier soulier intitulé « Le Soulier de L’Amitié » qui était une petite mule dans une carte d’amitié à transmettre à une collègue.  S’ensuit une manière de faire et de penser qui donneront différentes scènes de vie, soit à l’encre de chine ou à l’aquarelle, jusqu’au travail actuel « Les Têtes » au crayon de couleur sur différents sujets de la société et « Les Souliers à Talon haut » un journal personnel sur notre société.
 
 www.lespacecontemporain.com 
– 30 –

.Exposition

mai 16th, 2017 . magzadmin
 
« MÉTISSAGE – L’art d’ici et d’ailleurs »
 
La galerie d’art L’espace contemporain située au 5175, av. Papineau (coin Laurier) à Montréal, présentera du 17 au 28 mai 2017 sa sixième exposition THÉMATIQUE de la programmation 2017.
 
« MÉTISSAGE – L’art d’ici et d’ailleurs  » est une exposition qui permettra à 13 artistes sélectionnés de nous faire découvrir leur travail à travers des oeuvres autant picturales que sculpturales. C’est à partir de techniques ou de disciplines artistiques variées que ceux-ci nous font apprécier toutes les subtilités de différentes origines culturelles. Tous nous proposent un langage plastique avec l’intention d’y ajouter des saveurs inspirées de différentes cultures pour nous faire comprendre que l’art peut se fusionner avec des savoir-faire artistiques traditionnels et contemporains.
 
Comme pour toutes les expositions collectives qu’elle organise, la Galerie L’espace contemporain vise à faire connaître des artistes émergents ou professionnels qui pratiquent différentes approches artistiques contemporaines aussi inspirantes les unes que les autres.
 
 
Les artistes sélectionnés:
Sylvie Beaupré, Danielle Benoit, Lorraine Camerlain, Suzanne Deslauriers,
Taki E’Bwenze, Lise des Greniers, Amiel Guérard, Randa Hijazi, Sophie PARDO,
Patricia Paiement, Carmen Smutneac, Marie-Marcelle Vézina, Zeinabou  Wata.
 
L’exposition thématique « MÉTISSAGE- L’art d’ici et d’ailleurs » sera donc présentée du 17 au 28 mai  prochain. Et le vernissage aura lieu le vendredi 19 mai de 18h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h.
 
 
 
 
– 30 –

.Exposition

mai 15th, 2017 . magzadmin
En-tête

Nourrir le quartier, nourrir la ville

Vernissage

Mercredi 17 mai 2017, 17 h

RSVP : communications@ecomusee.qc.ca / 514 528-8444

Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Métro Berri-UQAM

Exposition du 18 mai 2017 au 4 février 2018

Faites votre marché et retracez près de 200 ans d’alimentation à Montréal! Explorez les lieux qui ont marqué la vie de quartier, comme les marchés publics, les petites épiceries et les premières chaînes d’alimentation. Suivez l’évolution des produits à différentes époques. Voyez aussi la naissance de l’industrie de la transformation alimentaire qui se développe en réponse à un besoin simple : celui de nourrir le quartier et de nourrir la ville. C’est l’occasion de réfléchir aux enjeux contemporains et de constater les initiatives citoyennes mises en place dans la ville du 21e siècle.

À l’occasion du 375e anniversaire de Montréal, l’exposition Nourrir le quartier, nourrir la ville est présentée du 18 mai 2017 au 4 février 2018, à l’Écomusée du fier monde.

Consultez la page Web de l’exposition

---
 

.Exposition

mai 9th, 2017 . magzadmin

« ILL », une oeuvre qui marque l’imaginaire

 Ill - Photo Ill - Photo 2 

(Montréal – 01 mai 2017) Le photographe Jérôme Bertrand décompose l’humain pour sa toute première exposition, intitulée « ILL », qui sera présentée du 10 au 16 mai 2017, à la galerie Erga au 6394, boul. Saint-Laurent à Montréal.

L’idée de cette exposition a germé dans la tête du photographe à la suite d’un grave accident qui l’a sérieusement amoché. Alors qu’il est à l’hôpital, il observe que la technologie a envahi le milieu médical dans des proportions qu’il ne soupçonnait pas.

Dans sa série de photos, M. Bertrand s’attaque au culte de la technologie et au mythe de l’amélioration de l’humain. Il met en scène des individus soignés au moyen d’implants technologiques dans un espace vide, à la saveur médicale artificielle. Les personnages de la série sont statiques, dénués de sentiments et d’émotion, figés tels des mannequins.

Il s’est également inspiré de l’art antique pour les poses des personnages. En utilisant une iconographie mythologique, il fait référence au vieux rêve de l’humain de s’élever au niveau de Dieux immortels qu’on représentait avec des corps parfaits.

Jérôme Bertrand reprend les codes de cette imagerie mythomane en retouchant ses personnages via Photoshop. Dans la froideur de ses visuels, le rêve de pureté et de perfection se révèle aseptisation.

Colossale, pharaonique, monumentale, la série de photographies sidère par ses dimensions outrancières et l’apparent stoïcisme de ses sujets érigés en imposants modèles du devenir humain dans un futur qui n’est plus si lointain.

Exposition

« ILL », qui sera présentée du 10 au 16 mai 2017
À la galerie Erga au 6394, boul. Saint-Laurent à Montréal.

Le vernissage du 10 mai à 17h sera animé par un DJ. Vous pourrez alors rencontrer Jérôme Bertrand et échanger avec lui.

L’entrée est gratuite.

-30- 

.Exposition

mai 9th, 2017 . magzadmin
« VOYAGE »  
L’espace contemporain de Montréal présente Georges KALMETTI
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier) présentera du 9 au 21 mai 2017, « VOYAGE », une exposition individuelle de Georges KALMETTI. Le vernissage aura lieu, vendredi le 12 mai de 18h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.
 
 
L’EXPOSITION « VOYAGE »
 
L’artiste Georges KALMETTI nous plonge dans son univers artistique pour nous faire découvrir le monde du dessin comme trame de fond habillé de différents médiums. Souvent exécuté à la sanguine ou au fusain, il nous présente un temps d’arrêt chargé d’histoire sous deux différents aspects. Tout d’abord avec des lieux historiques, des châteaux de la Loire devant lesquels on demeure contemplatif. Et d’un autre côté, des mises en scène expressionnistes de personnages féériques, de chevaliers, de créatures aux allures baroques  mi-humaines ou mi-machines qui prennent forme dans des atmosphères chargées d’une poésie.
 
L’exposition « VOYAGE » nous proposer donc une suite d’oeuvres sur papier avec un regard sur la période d’un temps se rapportant à la mémoire, certes, mais qui nous amène ailleurs. Une interprétation se rapportant à la peinture, au théâtre, à la poésie…, d’un futuriste révolu, un écho sur l’identité culturelle et son avènement face à un monde contemporain à la contemporanéité variable où les idées fantastiques et l’histoire se superposent.
 
 
L’ARTISTE –  Georges KALMETTI
 
Né en 1968, en Europe, vit et travaille au Canada, plus précisément à Montréal. Issu de L’École des Beaux-arts et de l’université de Paris VIII en arts plastiques, il obtient deux Maîtrises en art et le titre d’Artiste Peintre. Il commence sa carrière professionnelle dans les années 90′ et sera soutenu par Nelly Marez-Darley, une des figures importantes de l’école de Paris. Depuis 1996, il expose un peu partout dans le monde. Il a aussi représenté le Canada à plusieurs événements artistiques à travers le monde. Son oeuvre fait partie de plusieurs collections officielles et privées.
 
Ainsi suite à ses études en art, la peinture à l’huile est devenue un langage de choix et s’accorde le mieux à la façon de m’exprimer. À travers une technique offrant une profondeur de par ses transparences et l’utilisation de peu de couleurs dans  une palette  presque monochrome, il essaie  de capter et de montrer le côté silencieux des lieux. Ses oeuvres possèdent toujours des notes poétiques et philosophiques inspirées par ses lectures. Revisiter les villes au travers d’un bleu presque mystique, ne montrant que l’essentiel tout en négligeant le trop de détails, donner à voir  leurs côtés tristes et majestueux en même temps.
 
 
 
www.lespacecontemporain.com 
-30-
 

.Exposition

mai 7th, 2017 . magzadmin
« La beauté dans L’ABSTRAIT »
L’espace contemporain de Montréal présente Alain HASTIR
 
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier) présentera du 9 au 14 mai  2017, « La beauté dans l’abstrait », une exposition solo de l’artiste Alain HASTIR. Le vernissage aura lieu, jeudi 11 mai de 17h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h.
 
 
EXPOSITION « La beauté dans l’abstrait »
 
L’artiste Alain Hastir nous présente un corpus d’oeuvres sélectionnées de son travail, nous faisant ainsi découvrir ses impressions du monde de l’abstraction et du mouvement. Il nous transmet, par la couleur et sa poésie du geste, ses états d’âme et le plaisir de créer. 
 
Libres de tous courants et de toutes conventions, les couleurs et les textures présentées reflètent des lieux, des moments présents, des lâchées prises, faisant apparaître des paysages intérieurs guidés par la couleur des émotions. Quand un trait devient un geste, un espace, une texture, une forme, une idée, une manière de s’exprimer… ou quand ce mouvement suit tout simplement son chemin arbitraire. L’artiste Alain Hastir nous conduit dans son appétit insatiable de transposer ses impressions sur canevas.
 
 
L’ARTISTE –  Alain Hastir
 
Artiste autodidacte qui recherche et explore à travers différentes formes d’expressions artistiques, autant libres qu’expérimentales. Il exerce le métier de potier pendant 9 ans et nouvellement venu à la peinture, il utilise ses toiles pour exprimer son processus de création, tantôt fantastique, tantôt onirique et guidé par la seule réflexion de sa conscience.
 
Alain Hastir s’exprime à travers des techniques et des médiums différents, toutefois sa prétention n’est que de considérer le geste comme une action de l’artiste, où le hasard peut prendre sa place dans l’acte de créer ou dans l’effet visuel. 
 
 
 
 
www.lespacecontemporain.com 
-30-
 

.Exposition

mai 1st, 2017 . magzadmin

« Impression d’après Debussy »

L’espace contemporain de Montréal présente  Anita LAVALLÉE
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera, du 2 au 7 mai 2017, « Impression d’après Debussy », une exposition individuelle de l’artiste Anita LAVALLÉE. Le vernissage aura lieu, le samedi 6  mai de 14h @ 16h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h.
 
 
L’EXPOSITION « Impression d’après Debussy »
 
L’artiste Anita LAVALLÉE nous présente son univers artistique pour tenter de nous faire percevoir la sensation et l’impression que laisse la présence de la musique. Chaque oeuvre est un voyage dans un monde intérieur tout d’abord vécu et ressenti par la découverte de la musique de Debussy. La conséquence se traduit ensuite par des rythmes, des mouvements, des formes, des lignes, des traces laissées par l’interprétation d’un langage visuel.
 
L’exposition « Impression d’après Debussy » présente une série de monotypes, de chines collés imprégnés d’une subtile broderie, nous faisant découvrir des univers de l’estampe à travers une sensibilité du moment. Anita Lavallée questionne la sensation et l’impression que laissent l’empreinte, la trace ou l’effet que transmet le vide et le plein, l’équilibre, l’harmonie, combinant ainsi avec la spontanéité de l’instant et la rigueur d’un savoir-faire.
 
Une exposition qui nous fait pénétrer plus profondément dans l’écoute d’un l’esthétisme de formes et de gestes découlant d’une trame de fond sonore. Une exploration intuitive des espaces ouverts à un processus artistique.
 
 
L’ARTISTE –  Anita LAVALLÉE
 
Artiste en arts visuels, Anita Lavallée vit et travaille à Montréal. Détentrice d’un baccalauréat en sciences de l’éducation, elle poursuit une formation en arts visuels avec un certificat à l’Université du Québec à Montréal. Elle continue l’apprentissage de techniques diverses en participant à de nombreux ateliers.  Récemment, elle a intégré à son parcours les techniques de l’estampe. Depuis 2010, elle participe de façon régulière à des expositions de groupe et s’investit davantage dans la création artistique.
 
Sa recherche artistique est inspirée par son monde intérieur, l’inconnu, une impression qui s’attends et non qui se réfléchi, des atmosphères ressenties et visualisées à la lecture d’un poème, à l’écoute d’une musique, à l’appropriation d’un texte…
 
 
-30-

.Exposition

mai 1st, 2017 . magzadmin

« Paysages imaginaires »

L’espace contemporain de Montréal présente Jean GAREAU
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera du 2 au 7 mai 2017 « Paysages imaginaires » une exposition de l’artiste Jean GAREAU. Le vernissage aura lieu, le jeudi 4 mai de 18h @ 20h. L’artiste sera aussi présent à la Galerie le 5 mai de 18h à 20h et les 6 et 7mai de 14h à 16h. Vous y êtes cordialement invités. Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h. (Entrée gratuite)
 
L’EXPOSITION « Paysages imaginaires »
 
L’artiste Jean Gareau nous revient pour une deuxième fois à la galerie avec une toute nouvelle exposition individuelle qui s’inscrit dans la continuité de sa démarche artistique. On y retrouve une suite d’oeuvres qui interpellent la nature, soit en ambiance ou soit comme sujet.
L’exposition « Paysages imaginaires » nous fait pénétrer plus profondément dans un univers où des éléments naturels transformés en oeuvres brutes et expressives nous font comprendre l’acte de peindre. L’artiste nous démontre son point de vue en transposant sur toile une appropriation que laisse l’impression d’un effet panoramique. Quelquefois à peine évoqué, dégageant seulement l’essence obtenue par des espaces ombragés ou lumineux. Parfois influencé de l’effet figuratif, mais laissant toujours l’occasion de revisiter le paysage par des formes grèges ou par une gestuelle vive et texturée.
 
L’ARTISTE –  Jean GAREAU
Né à Montréal, Jean Gareau a reçu une formation en architecture à l’École des Beaux-arts de Montréal où il participait aux ateliers d’arts. Il a commencé ses apprentissages sous la direction du sculpteur Louis Archambault pour le dessin et du peintre Jacques de Tonnancour pour la peinture.
 
Plusieurs années plus tard, après une carrière d’architecte, il poursuit son volet artistique à des ateliers avec David Gillanders et le peintre muraliste Pierre Lafleur au Musée des Beaux-Arts de Montréal. Maintenant artiste autonome, il travaille dans son propre atelier. Sa production artistique utilise plutôt l’acrylique, le pastel sec, le pastel à l’huile et le fusain. Plusieurs de ses œuvres font partie de collections privées au Québec et en Europe.
 
 
www.lespacecontemporain.com
-30-

.Exposition

avril 30th, 2017 . magzadmin

À la croisée de l’art et des mots

Suzanne Lavigne artiste peintre et Danielle Bouchard auteure réunies

 

L’espace contemporain galerie d’art du 313, rue Saint-Jean,  présentera du 2 au 14 mai 2017, « À la croisée de l’art et des mots » une exposition qui réunit Suzanne Lavigne artiste peintre et Danielle Bouchard auteure.  Le vernissage aura lieu le dimanche 7 mai de 13h à 16h. Vous y êtes cordialement invités.

Pour fêter ses 25 ans d’activités en arts visuels, Suzanne Lavigne revient exposer à L’espace contemporain galerie d’art. Pour marquer cette occasion, elle a invité Danielle Bouchard une écrivaine de la région à écrire des poèmes en s’inspirant de ses tableaux et à les présenter en accompagnement des œuvres exposées.

En travaillant toutes les deux à ce projet, une si belle synergie d’émotions s’est établie, qu’elles ont décidé de réaliser un livre d’art conjoint où l’art et la poésie se côtoient. Le lancement officiel de ce livre se tiendra d’ailleurs conjointement au vernissage de l’exposition.

Lors du vernissage, auquel le public est invité, vins, porto et fromages lui seront servis. Tout au long de l’après-midi, la musique de monsieur Émile Piché, un jeune et talentueux violoniste, ravira les oreilles des convives. Une lecture publique à plusieurs voix de quelques-uns des poèmes viendra aussi émaillée l’événement.

Les deux artistes seront présentes à la galerie pour rencontrer le public les 6, 7, 13 et 14 mai de 13h à 16h.

Durant la première semaine d’exposition, les visiteurs de la galerie recevront un coupon de participation pour le tirage d’une œuvre de Suzanne Lavigne. Le tirage du coupon gagnant viendra clore le vernissage.

www.lespacecontemporain.com 

– 30 –

.Exposition

avril 25th, 2017 . magzadmin
 
« LES SIGNES »
L’espace contemporain de Montréal présente Richard ROY
 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau, (coin Laurier) présentera du 25 au 30 avril 2017, « Les Signes », une exposition individuelle de Richard ROY. Le vernissage aura lieu vendredi 28 avril de 17h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.
 
 
L’EXPOSITION « LES SIGNES »
 
Dans le cadre de cette exposition, Richard ROY nous présente un corpus d’œuvres dont les inspirations sont toujours puisées à même la nature. Son approche artistique utilise les techniques mixtes sur papier en laissant libre cours à son intervention provoquée par le dessin, le collage, l’encre de Chine et les feutres.  Il privilégie l’utilisation du lavis, technique à mi-chemin entre le dessin et la peinture, lui permettant des estompages, des transparences, des nuances exercés par une fluidité aux effets organiques.
 
L’exposition « Les signes » met en lumière le travail de l’artiste qui exprime ce qui permettrait d’appréhender ou de reconnaître, de deviner ou de percevoir ce qui s’observe ou ce qui se ressent. Tout en subtilité, c’est une réflexion sur la signification de la trace que laisse l’artiste, nous invitant à comprendre l’empreinte naturelle d’un processus de création.
 
Chaque proposition s’organise à partir d’un détail, d’un geste, d’une empreinte ou d’une perception intérieure. Il engendre ainsi des amalgames et des atmosphères entre l’abstraction ou la perception d’éléments d’une certaine réalité. Tout se frôle, s’entrelace, se côtoie dans une pluralité d’espaces et d’instants.
 
 
 
 
L’ARTISTE – Richard ROY
 
Richard Roy est diplômé en enseignement des arts plastiques de l’UQAM. En parallèle à son travail, il développe une production artistique qui utilise les techniques mixtes sur papier. Ce mariage entre l’encre, le collage, le fusain et le feutre s’inscrit dans son processus créatif actuel et lui apporte une liberté dans les compositions qui lui sont à l’infini.
 
Son approche artistique préconise l’emploi des nuances de l’encre en opposition avec la blancheur du support, parfois complété par le collage de photos déchiquetées. Il enrichit sa composition par la répétition de motifs à l’aide de feutres permanents. La rigueur graphique des motifs crée une tension intéressante avec la fluidité des taches d’encre.Son intention première est d’observer et d’analyser des environnements naturels et d’en déceler les textures, des traces ou des signes qui se matérialisent dans ses oeuvres. Toutes ces petites choses observables du changement de la couleur ou des textures de la nature.
 
 
 
 
www.lespacecontemporain.com 
-30-
 

.Exposition

Translate »