Catégorie: Exposition

août 19th, 2017 . magzadmin
« GENÈSE »
L’espace contemporain de Montréal présente Sébastien Louis CÔTÉ
 
L’espace contemporain galerie d’art de Montréal, 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera, du 15 au 27 août 2017, « GENÈSE », une exposition solo de l’artiste Sébastien Louis CÔTÉ. Le vernissage aura lieu, samedi 19 août de 14h à 16h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.
 
 
L’EXPOSITION « GENÈSE » 
Inspiré par la théorie des couleurs de Johan Wolfgang Von Goethe qui décrit que : « Les couleurs agissent sur l’âme, elles peuvent y exciter des sensations, y éveiller des émotions, des idées qui nous reposent ou nous agitent et provoquent la tristesse ou la gaieté ».
 
Ainsi l’artiste Sébastien Louis Côté nous entraine dans son univers artistique. Chaque toile est un éloge à la couleur et au mouvement. Il enchaîne ses impressions donnant des ambiances à la fois différentes et complémentaires. Des violets correspondant à l’inconscient, au secret, au mystère en passant par le bleu qui amène l’esprit vers le lointain et l’infini. La chaleur et la passion du rouge pour ensuite en arriver au rose, dévoilant affection, douceur, féminité, intimité et surtout, optimisme. Une escale dans un monde coloré entrevoyant une liberté d’interprétation selon ses états d’âme.
 
 
L’ARTISTE –  Sébastien Louis CÔTÉ
 
Artiste autodidacte, il assume pleinement l’abstraction de ses toiles en s’identifiant au courant des expressionnismes abstraits. Il est surtout très à l’aise avec les grands formats,  offrant un résultat très physique où la gestuelle prend toute son amplitude.
 
Sébastien-Louis Côté considère la peinture comme la seule activité où l’inhibition est totalement exclue et où tout lui semble possible. L’aspect ludique de l’exercice, le résultat immédiat provoqué par une couleur projetée sur la toile, les périodes latentes entre chaque moment passé devant une toile, ainsi que la liberté qu’il s’octroie face à la peinture sont les raisons fondamentales qui justifient ce qu’il crée.
 
-30-

.Exposition

août 14th, 2017 . magzadmin

« Regard sur mon univers »

L’espace contemporain de Montréal présente Francine Calestagne (KELLERSTIEN)

Et l’artiste invitée : Karine MALENFANT

 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier) présentera du 15 au 20 août 2017, « REGARD SUR MON UNIVERS ». Une exposition de Francine Calestagne (Kellerstein) et de l’artiste invitée Karine MALENFANT. Le vernissage aura lieu, jeudi 17 août de 18h à 20h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.
 
 
L’EXPOSITION « Regard sur mon univers »
 
L’artiste Kellerstein nous plonge tout simplement dans l’intimité de son quotidien. C’est à travers le concept de la peinture classique du réalisme qu’elle nous fait découvrir son travail par des temps d’arrêt sur des petits moments de vie et le plaisir de peindre.
 
L’exposition « Regard sur mon univers » nous propose donc une suite d’oeuvres qui se veulent des petites anecdotes qui s’inspirent de son entourage familial, de lieux de voyage ou de souvenirs représentés de la vie quotidienne. Libre par son regard réaliste et sans prétention, des fleurs, des milieux de vie, des moments présents laissent apparaître des scènes de toutes sortes, guidées par les couleurs que dessine la réflexion d’un monde idéal.
 
S’ajoute tout doucement, en arrière-plan, les aquarelles de l’artiste invitée Karine MALENFANT. Une série d’oeuvres qui se veulent une expression personnelle de jeux de couleur afin d’émerveiller en s’attribuant au regard spirituel.
 
L’ARTISTE –  Francine CALESTAGNE (KELLERSTEIN)
 
Je peins depuis les années 80. Je possède différentes reconnaissances artistiques reçues et appréciations en dessin, composition et peinture. Après une recherche approfondie des techniques des grands maîtres et des impressionnistes, je tente maintenant de m’approprier l’âme de mes sujets préférés, dont les paysages, et l’animalier. La peinture figurative, même avec son effet réaliste permet aussi d’y intégrer une touche de spiritualité et fantastique.
 
J’utilise différents médiums comme l’huile, l’acrylique, le fusain et l’aquarelle. J’ai fait plusieurs expositions autant régionales qu’internationales, en exposant à Rome au Vatican, en Belgique, en Espagne et en Suisse.
 

.Exposition

août 12th, 2017 . magzadmin

DUO

DEUX artistes exposent à L’espace contemporain galerie d’art

 

Québec, le 27 juillet 2017 – L’espace contemporain galerie d’art du 313, rue Saint-Jean,  présentera du 15 au 20 août 2017, DUO, une exposition qui présentera des oeuvres de VÉRONIQUE DUMAS peintre et LUC NADEAU graveur . Le vernissage aura lieu mardi le 15 août de 17h à 19h. Vous y êtes cordialement invités.

 

Véronique Dumas

Il est d’une évidence que pour Véronique Dumas la couleur joue une place de choix dans les compositions de ses peintures. Dans ses oeuvres on y reconnait toujours un élément figuratif lequel est toujours positionné dans un environnement abstrait. Ces figures sont entremêlées avec leur environnement par des lignes verticales et des lignes horizontales structurant celles-ci, les situant dans l’espace. Chaque tableau prend vie sans croquis préalable. L’artiste commence toujours par une couleur qui l’inspire sans savoir où cela la mènera. Pour Véronique Dumas l’acte de création a toujours fait partie de sa vie que ce soit comme artiste peintre, designer ou joaillière.

 

Véronique Dumas est bachelière en arts visuels de l’Université Laval depuis 1989. Des études en design d’intérieur ont suivi et cette deuxième formation a été complétée en 1996. La présente exposition est en quelque sorte pour l’artiste un retour sur le marché de l’art puisque dans le passé on retrouvait ses oeuvres dans les galeries d’art Beauchamp et Beauchamp ainsi qu’à la galerie d’art Royale.

 

Luc Nadeau

Formé à l’Atelier de Recherches Graphiques de Montréal, Luc Nadeau graveur et maître-imprimeur a travaillé avec de nombreux graveurs réputés dont Kittie Bruneau, Louis-Pierre Bougie et Richard Lacroix. Au cours des années il a développé un style unique à portée sociale.

 

Sa production la plus récente allie culture populaire et un grand sens de l’humour dans le choix des sujets et des compositions. Très souvent Nadeau nous présente des animaux fétiches aux prises avec la complexité des relations interpersonnelles. Dans d’autres images, il s’interroge sur des réalités politiques, géographiques et écologiques d’actualité.

 

Né à Montréal, il a habité à Baie Saint-Paul une quinzaine d’année. Il réside et travaille maintenant à Grondines dans le comté de Portneuf.

 

 

– 30 –

.Exposition

août 12th, 2017 . magzadmin

Nature-elle

Une première exposition solo pour l’artiste MICHÈLE CASTONGUAY

 

Québec, le 13 juillet 2017 – L’espace contemporain galerie d’art du 313, rue Saint-Jean,  présentera dans « Le petit espace » du 16 août au 2 septembre 2017, les oeuvres de MICHÈLE CASTONGUAY dans le cadre de l’exposition Nature-elle. Il y aura vernissage en présence de l’artiste jeudi le 24 août de 17h à 19h.

Michèle Castonguay, par sa pratique artistique, tente inlassablement à sortir des lignes que le dessin figuratif exige. C’est ce qu’elle essaie d’appliquer dans ses nouveaux tableaux. Depuis quelques temps elle a découvert en elle une liberté qui n’avait jamais osé paraitre artistiquement auparavant.  Cette liberté nouvelle s’exprime en gestuelles, en couleurs et textures. C’est ce qui l’a amenée à l’art abstrait. La nature et l’humain inspirent sa créativité et ses états d’âme qu’elle désire démontrer dans ses oeuvres spontanées. Elle affectionne particulièrement l’utilisation d’encres acrylique et d’acrylique sur empâtements ce qui laisse libre cour à l’imagination de la personne qui regarde l’oeuvre.

 

Née dans les années 50, Michèle Castonguay a grandi à Saint-Félicien au Lac Saint-Jean. Elle dessine et joue avec la couleur depuis sa tendre enfance. Elle est attirée par les arts en général ce qui influence son parcours de jeunesse.

Elle arrive à Québec à l’âge de 17 ans où elle suivra une multitude de cours de danse classique et de jazz jusqu’à la fin de la vingtaine.  Dans les années qui suivront elle sera captivée  par des cours et des ateliers  de dessin, d’aquarelle, d’acrylique et autres médiums. Encore aujourd’hui elle aime se perfectionner auprès d’autres artistes par différentes formations. Le Moulin des Arts, Les Ateliers Imagine et la Maison Blanchette ont fait partie de ses écoles préférées.

Depuis 2016, le public a pu la découvrir dans certains symposiums. Elle compte près d’une dizaine de participations à diverses expositions collectives. Nature-elle est la toute première exposition individuelle de l’artiste.

 

 

Michèle Castonguay est membre de la Société artistique et culturelle de Québec.

Pour plus de renseignements sur MICHÈLE CASTONGUAY vous pouvez consulter son site internet :

http://www.lespacecontemporain.com/galerie-de-quebec/artiste/Michele-CASTONGUAY

– 30 –

.Exposition

août 1st, 2017 . magzadmin

NOURRIR LE QUARTIER, NOURRIR LA VILLE

Montréal, le 22 avril 2017.- Faites votre marché et retracez près de 200 ans d’alimentation à Montréal! Explorez les lieux qui ont marqué la vie de quartier, comme les marchés publics, les petites épiceries et les premières chaînes d’alimentation. Suivez l’évolution des produits à différentes époques. Voyez aussi la naissance de l’industrie de la transformation alimentaire qui se développe en réponse à un besoin simple : celui de nourrir le quartier et de nourrir la ville. C’est l’occasion de réfléchir aux enjeux contemporains et de constater les initiatives citoyennes mises en place dans la ville du 21e siècle.

À l’occasion du 375anniversaire de Montréal, l’exposition Nourrir le quartier, nourrir la ville est présentée du 18 mai 2017 au 4 février 2018, à l’Écomusée du fier monde.

 

<b>Épicerie Chapdelaine & frères, rue Fullum près de la rue Ontario, vers 1920.</b> Edgar Gariepy, Collection Félix Barrière, BAnQ Vieux-Montréal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec Conception graphique : Coquelicot design
Épicerie Chapdelaine & frères, rues Fullum et Ontario, vers 1920.
Edgar Gariepy, Collection Félix Barrière, BAnQ Vieux-Montréal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Conception graphique : Coquelicot design

Faire son marché

« Faire son marché » est une expression ancienne qui est encore utilisée aujourd’hui. Elle date d’une époque où les produits frais sont vendus dans les marchés, alors que les produits de base et les aliments transformés sont disponibles sur les tablettes des épiciers. Au fil du temps, les épiceries indépendantes se multiplient et proposent une gamme plus étendue de produits à leur clientèle.

Dès les années 1920, des compétiteurs apparaissent avec l’arrivée des chaînes comme Dominion Stores ou Steinberg. Le supermarché prend forme et propose une expérience avantageuse dans un lieu où les consommateurs trouvent de tout au même endroit. Toute une série de photographies anciennes vous transportent au cœur de ces lieux animés.

De nombreuses usines de transformation alimentaire s’établissent avec l’industrialisation. Mentionnons Molson, Viau, la Ferme Saint-Laurent, ou encore Laura Secord et Pain moderne canadien. Contenants, outils ou objets promotionnels rappellent des produits d’autrefois.

Des images permettent également de constater les infrastructures nécessaires au transport ou à la conservation des aliments, comme l’immense entrepôt frigorifique du Vieux-Port. Située au cœur de plusieurs voies navigables et principal carrefour ferroviaire du pays, Montréal est une véritable plaque tournante des échanges dans la seconde moitié du 19e siècle. C’est aussi l’occasion de découvrir le rôle de l’importateur-grossiste, un acteur au cœur d’un réseau international. Enfin, plus récemment, diverses initiatives voient le jour : cuisines collectives, jardins et serre communautaires, marché ambulant…

 

L’exposition s’appuie sur une recherche du Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal dirigée par Joanne Burgess, et réalisée en collaboration avec l’Écomusée du fier monde. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec. Il a bénéficié du soutien financier de l’Entente sur le développement culturel de Montréal intervenue entre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec, ainsi que du soutien du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.

 

Musée d’histoire et musée citoyen
Musée d’histoire et musée citoyen, l’Écomusée du fier monde vous invite à explorer des volets méconnus de la culture montréalaise. Découvrez la vie quotidienne en milieu ouvrier et suivez le parcours inspirant de groupes citoyens. Visitez les expositions de l’Écomusée et l’ancien bain public Généreux, un magnifique exemple de l’architecture des années 1920.

 

Écomusée du fier monde
2050, rue Amherst
Angle Ontario
Métro Berri-UQAM

Horaire
Mercredi : 11 h à 20 h
Jeudi/vendredi : 9 h 30 à 16 h
Samedi/dimanche : 10 h 30 à 17 h
Juillet et août, jeudi/vendredi : 9 h 30 à 17 h

Tarifs
Adulte : 8 $
Étudiant/aîné/enfant plus de 6 ans : 6 $
Famille (2 adultes, 3 enfants) : 16 $

Renseignements : 514 528-8444 | ecomusee.qc.ca

– 30 –

.Exposition

août 1st, 2017 . magzadmin

T E R R I T O I R E S

DEUX artistes exposent à L’espace contemporain galerie d’art

 

 

 

Québec – L’espace contemporain galerie d’art du 313, rue Saint-Jean,  présentera du 1er au 13 août 2017, S’éloigner pour se rapprocher de soi-même, une exposition qui présentera en duo des oeuvres des artistes  CATHERINE MORNEAU et MARLÈNE OUELLET. Le vernissage aura lieu jeudi 3 août 17h à 19h. Vous y êtes cordialement invités.

 

C’est à travers la passion pour la peinture que le lien s’est développé  entre ces deux artistes qui ont choisi de s’unir pour présenter leurs plus récentes œuvres. C’est d’ailleurs elles qui accueilleront les visiteurs tout au long de l’exposition puisque le galeriste sera en vacances.

 

Catherine Morneau

 

Animée par le développement des personnes, les réflexions qui nourrissent la création de cette artiste porte sur « l’art d’être soi », ce parcours à la fois stimulant et exigeant, ou l’espoir est à conserver et la responsabilité de son bonheur à privilégier.

 

Par le langage de la peinture abstraite, elle choisit d’illustrer ces itinéraires qui permettent de définir notre propre paysage dans ses différentes couleurs, comme la vie, avec ses travers et ses beautés. Depuis plus de quinze ans, elle suit des cours privés et des séminaires intensifs pour perfectionner son art. Inscrite à l’UQAR dans le programme de deuxième cycle en « Étude de la pratique artistique », ce processus d’apprentissage lui permet de porter un regard intime sur sa démarche et de réfléchir aux enjeux de la création.

 

Marlène Ouellet

 

Habitée par les paysages qui habitent son enfance, les créations de cette artiste cherchent à rendre vivant son village natal en ranimant sa mémoire par le langage de la peinture abstraite. Sa réflexion est basée sur le témoignage de sa famille et d’habitants qui ont vécu heureux dans cet humble coin de terre, St-Octave-de-l’Avenir.

 

Son travail pictural est le résultat d’un geste spontané et intuitif. Les masses et les contrastes sont les éléments plastiques qui guident son exploration. Elle peint sans restriction ses émotions et souhaite susciter chez le regardeur un sentiment qui lui est propre.

 

Elle a acquis l’essentiel de sa formation dans des cours privés et elle est présentement inscrite au programme de deuxième cycle en étude de la pratique artistique de l’Université du Québec à Rimouski.

 

En janvier dernier, cette artiste s’est vu décerner le 3e prix du 19e concours d’œuvres d’art de Diffusion culturelle de Lévis.

 

– 30 –

.Exposition

juillet 25th, 2017 . magzadmin

FLASH COIFFURE

1176, avenue Cartier, Québec

Duo pour villes et fleurs

Flash Coiffure reçoit un duo d’artistes GALLANT et JEAN JACQUES HUDON

 

Jusqu’au 20 septembre 2017, Flash Coiffure sur l’avenue Cartier reçoit pour une première fois un duo d’artistes sur ses murs. Dans le cadre de l’exposition Duo pour villes et fleurs le public pourra voir les oeuvres récentes de Gallant et de Jean Jacques Hudon. Le public est convié à visiter l’exposition aux heures normales d’affaire du salon, du mardi au samedi.

 

Les artistes Gallant et Jean Jacques Hudon proposent aux clients du Flash Coiffure et au public qui se présenteront au réputé salon de coiffure pour voir l’exposition des oeuvres aux sujets urbains et floraux. Les univers des deux artistes se rejoignent à travers les compositions où ils accordent autant de valeur au graphisme par lequel arrive le mouvement, qu’à la couleur qui propose les atmosphères obtenues.

 

GALLANT

Autodidacte et passionné de peinture, petit à petit Gallant découvre lui-même les techniques utilisées pour créer ses œuvres. À force de recherches et d’essais, il a su donner à ses réalisations picturales toute l’intériorité souhaitée. La base de son travail est abstraite. S’en suit une réflexion sur les formes et les couleurs qui seront mises en valeurs par le graphisme qui définira les traces urbaines de ses compositions.

 

Gallant a tenu à ce jour cinq expositions individuelles et compte à son actif une quinzaine de participations à des événements collectifs et symposiums. Il est membre de la Société artistique et culturelle de Québec.

 

JEAN JACQUES HUDON

Le propos artistique de Jean Jacques Hudson s’oriente autour de plusieurs thèmes et les techniques employées varient selon l’objet de l’oeuvre : techniques mixtes, huile et/ou acrylique sur canevas, bois ou plus récemment sur plexiglass. Le graphisme qui est la base de son œuvre et qui intervient à plusieurs reprises dans ses étapes de travail, devient son écriture picturale et sa dernière collection est rehaussée de cette influence.

 

Jean Jacques Hudon consacre maintenant la majeure partie de son temps à son travail en atelier lui qui est maintenant retraité de l’enseignement des arts plastiques. Ayant à son actif huit expositions individuelles, de nombreuses expositions collectives et symposiums et plusieurs récompenses, Jean Jacques Hudon est aussi membre de la Société artistique et culturelle de Québec et de l’Institut des arts figuratifs.

 

Pour en apprendre davantage sur les deux artistes, voici quelques lien utiles :

http://www.offgalerie.com/gerald-gallant

http://www.lespacecontemporain.com/galerie-de-quebec/artiste/Gerald-GALLANT

http://www.offgalerie.com/jean-jacques-hudon

http://www.jeanjacqueshudon.net

– 30 –

.Exposition

juillet 23rd, 2017 . magzadmin

 

M U T A T I O N S

Première visite à L’espace contemporain galerie d’art pour DÉNOMMÉE

Québec, le 11 juillet 2017 – L’espace contemporain galerie d’art du 313, rue Saint-Jean,  présentera du 25 au 30 juillet 2017, MUTATIONS, une exposition qui présentera des oeuvres de L’ARTISTE DÉNOMMÉE. Le vernissage aura lieu jeudi le 27 juillet de 17h à 20h. Vous y êtes cordialement invités.

 

Sous l’angle d’une sorte de rétrospective de son parcours des dernières années, l’artiste a choisi de présenter plusieurs œuvres déterminantes dont les diverses techniques, teintes et mouvements ont contribué à façonner son art et à consolider l’artiste qu’il est aujourd’hui. Sous le thème de la mutation, l’exposition présente des thèmes comme le doute, le deuil, l’amour, la résilience, la compassion, la beauté ou la peur qui ont influencé le travail du peintre, mais aussi, ont su le faire évoluer dans sa démarche artistique.

 

En effet, la perte d’un enfant à la fin de 2012 alors qu’il vivait à la fois la naissance d’un autre a éveillé à l’époque chez le peintre une certaine dualité où la joie et la douleur se sont côtoyés, lui permettant d’accéder à des états jusqu’alors insoupçonnés. Dans la souffrance de cette épreuve s’est trouvée une part de lumière, qui a permis  à l’artiste d’accéder et de toucher à une facette de soi empreinte de résilience et de force inté́rieure. Ce qui l’amène à déclarer : «C’est dans l’épreuve la plus difficile de ma vie que j’ai été aussi témoin de grands gestes empreints d’humanité et d’autres expériences incarnées touchantes, d’une pure beauté!».

 

Dès lors, ce qui a défini les œuvres de dénommée s’est souvent traduit par une certaine énergie émanant de ses tableaux et une vigueur dans le geste. Aussi, l’exposition et les diverses toiles que nous propose dénommée démontrent une évolution dans le mouvement. Les nouvelles toiles de sa plus récente production présentent encore un élan inspiré et senti. Toutefois, il en ressort une sorte d’équilibre et de sérénité qui démontre sans aucun doute que dénommée semble encore vouloir poursuivre sa quête vers de nouvelles perspectives personnelles et artistiques.

 

Peintre autodidacte, Frédéric Dénommée demeure à Richelieu. Nommé Artiste professionnel de la relève par l’Académie Internationale des Beaux-Arts du Québec (AIBAQ), l’artiste s’est rapidement imposé en remportant la grande finale du vote du public 2013-2014 dans sa catégorie. Finaliste au Gala Academia XXI de l’AIBAQ en 2013, il est alors sélectionné pour exposer aux côtés de Grands-Maîtres québécois tels : Umberto Bruni, Jean Letarte et Charles Carson. dénommée s’est aussi vu décerner La Grande Distinction pour deux de ses œuvres, en 2013 et 2015 par le Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec (CAPSQ).

 

En quelques années à peine, il a participé à plusieurs expositions solos et collectives où il a pu non seulement faire connaître son travail au Québec, mais aussi en Europe (Belgique, France, Espagne, Roumanie, Italie). En 2013, ses œuvres ont été publiées aux États-Unis dans deux recueils internationaux sur l’art contemporain : International Contemporary Masters vol.7 et International Contemporary Artists. Les œuvres de dénommée se retrouvent aujourd’hui dans plusieurs collections privées et corporatives.

 

Renseignements complémentaires auprès de :  Frédéric Dénommée, artiste peintre www.denommee.info

 

 

– 30 –

.Exposition

juillet 18th, 2017 . magzadmin

« Point . Virgule,»

Stéphanie Maud DUMAS ; Fräulein ; Geneviève RICARD ; Pascale SIMARD ;

 
L’espace contemporain galerie d’art, 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera du 18 au 23 juillet 2017, « Point. Virgule, » », une exposition collective de 4 artistes,  Stéphanie Maud DUMAS, Fräulein, Geneviève RICARD et Pascale SIMARD. Le vernissage aura lieu le vendredi 21 juillet de 17h à 19h. Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12 h à 18 h, jeudi et vendredi de 12 h à 20 h, samedi et dimanche de 12 h à 17 h.
 
L’EXPOSITION « Point. Virgule, » est une présentation des oeuvres de quatre artistes qui ont un intérêt commun pour la couleur. Chacune possède une démarche et un style différent, mais c’est avec le même prétexte d’un lâcher-prise de permettre aux couleurs de guider leur geste. Quatre regards sensibles portant sur les tonalités de la vie, le plaisir des sens, aux impressions simples, nous invitant à nous arrêter, à regarder, à aborder une gamme de coloris et différentes manières d’être.
 
Stéphanie Maud DUMAS – Artiste aquarelliste qui exprime son vécu intérieur. Une introspection dans l’art thérapie par la transparence des couleurs et utilisation de cette fluidité pour exprimer chaque instant créatif.
 
Fräulein – Artiste peintre aux couleurs vives explorant deux volets artistiques différents. D’une part des personnages lyriques aux expressions loquaces et d’une autre part, une liberté du geste dans la conception d’oeuvre abstraite.
 
Geneviève RICARD – Artiste pot de colle. Une idée, un canevas, des images, des papiers et tout ce qui adhère à un concept artistique pourront se mettre en place et prendre forme. Décomposition et recomposition d’une impression, tout en couleurs et en textures.
 
Pascale SIMARD – Artiste peintre qui défie les règles et joue avec la couleur et le dessin. Comme une pulsion et un empressement à découvrir la finalité de la prochaine toile, mais obsédée par le rendu parfait.
 
 
 
-30-

.Exposition

juillet 18th, 2017 . magzadmin
« Beauté synesthésique »
La galerie L’espace contemporain présente Anne-Sylvie GROLEAU
 
L’espace contemporain, galerie d’art de Montréal, situé au 5175, av. Papineau (coin Laurier), présentera du 18 au 23 juillet 2017, « Beauté synesthésique », une exposition individuelle de Anne-Sylvie GROLEAU. Le vernissage aura lieu, le jeudi 20 juillet, de 17h à 20h.Vous y êtes cordialement invités. (Entrée gratuite) Le public aura accès à la galerie aux heures suivantes : mardi et mercredi de 12h à 18h, jeudi et vendredi de 12h à 20h, samedi et dimanche de 12h à 17h.
 
 
L’EXPOSITION « Beauté synesthésique »
 
Cette exposition de Anne-Sylvie GROLEAU nous plonge dans l’univers sensoriel de l’artiste à travers un phénomène neurologique et le plaisir de créer des éléments floraux plus grand que nature. Elle nous transmet ses impressions et ses découvertes par le témoignage artistique qu’évoque la couleur par tous ses sens. Un regard sur des associations psychiques entre les saveurs et les couleurs.
 
L’énoncé « Beauté synesthésique » s’est imposé pour expliquer le phénomène de la synesthésie et le concevoir dans un processus de création. Comme les couleurs dessinent sa réflexion, l’artiste nous propose de fixer sur toile, comme pour se souvenir des saveurs goûtées, des sons aperçus ou des odeurs vécues, le phénomène visuel qui s’insuffle.  Les fleurs et les jardins reflètent ainsi des moments présents, faisant apparaître la couleur, comme des textures de fruits, de confiserie, de pâtisserie aux arômes fruités, sucrés ou acidulés.
 
 
L’ARTISTE –  Anne-Sylvie GROLEAU
 
Née à Montréal, Anne-Sylvie Groleau a obtenu un DEC en cinéma et un certificat en histoire de l’art. L’artiste se concentre principalement sur les techniques d’acrylique liquide versées directement de la bouteille sur la toile et sur les textures crées par cette technique. Elle possède un intérêt marqué pour les couleurs Pop Art et vibrantes, les motifs botaniques et les gros plans.
 
Elle tire son inspiration de sa synesthésie, un phénomène neurologique par lequel des sensations et des émotions sont associées à des couleurs. Dans les tableaux, les couleurs sont déréalisées pour évoquer une autre réalité et montrer celles que les goûts, les sons, les odeurs et les sensations font naître dans son esprit.
 
 
 
-30-

.Exposition

Translate »